Pas encore inscrit ? | Passe oublié
10/08/2012 - 01/02/2013 | Australie | 0 article Flux RSS | 230 photos Flux RSS

Brisbane

CBD : Central Buisness District

Le départ de Bangkok s'est bien passé, nous avons fait un croché par la Kuala Lumpur pour changer d'avion. Dans le plus grand aéroport de Malaisie, nous avons eu froid !! et oui, là où dehors ils fait 35°C au coucher du soleil, la clim' est réglée sur 20°C à l'intérieur...  vite, l'avion !...  

Bien arrivés en Terre Australe, sans encombre (malgrès un vol interminable avec turbulences) mais ENTIERS, ce qui n'est pas si mal ! Nous arrivons à l'aéroport de GOLD COAST dans l'état du Queensland, un grand soleil règne dans le ciel d'un bleu éclatant. 
Durant la phase d'attérissage, nous avons survolé Brisbane : ma-gni-fique !! Le centre de cette ville  est composé de buildings, au milieu serpente une rivière et le tout est entouré d'un relief montagneux, et de marécages... vivement la visite de l'outback !

Une fois attéris, la douane. Et là, ça ne rigole pas !! au guichet, la dame est super sympa, nous souhaite la bienvenue et d'avoir du fun. Puis, sans le savoir on se retrouve dans une file indienne de 6 personnes avec nos bagages  pour se faire renifler par un basset (chien) dressé pour détecter de la drogue, et sa patronne ne lui dit pas "cherche" mais "trouve"... dans ces moments là, même si on a rien à se reprocher, on est pas confiant et tout le monde y passe ! 

Bref, une fois "libérés", nous prenons le bus pour rejoindre Brisbane : 1h de transports en communs (très bien organisés) et allons dans le Backpacker qui nous attend.

Le Backpacker, ou auberge de jeunesse, que nous avons réservé se trouve dans le quartier Petrie Terrace, non loin du centre : la CBD (Central Business District) avec ses buildings vertigineux. 

Les premiers achats effectués à Brisbane : un téléphone prépayé et une GoCard : carte de transports en communs.

Nous restons 10 jours dans ce Backpacker, le temps de trouver un appart' en coloc'. En 1 semaine, nous avons visité 11 appartements pour trouver la perle, qui se trouve à Kangaroo Point, super quartier de Brisbane. 
Partagé avec un autre couple : Alethia, mexicaine vivant depuis 6ans en Australie et Brendon, pure-sang Australien, et pour preuve, on a du mal à le comprendre... accent queenslandeur plus que marqué ! Mais on se dit que quand on le comprendra lui, on sera capable de comprendre tout le monde ! 
Le plus de cet immeuble : piscine, barbecue, salle de fitness, balcons... de bon moments en perspective !!

La ville est super, il règne une atmosphère sereine, les gens sont avenants, et nous sentons un positivisme ambiant. 
Et pour cause, dans n'importe quel endroit : magasin, poste, bus... on vous dit "hey how you doing" traduction "salut, comment tu vas ?" et la personne attend une réponse car oui, cela l'intéresse !! 
Au début cela nous a surpris mais on a compris que c'est naturel chez les australiens et que cela facilite grandement le contact avec des personnes inconnues jusqu'alors. 
Nous ne pouvons pas éviter de comparer avec la France et imaginer la tête d'un client si une caissière d'Auchan lui demande "salut comment ça va ? t'as fais quoi aujourd'hui ?"... et oui !!

Bref, à part ça, il y a aussi beaucoup d'enthousiasme et pour tout ! le soleil, la journée qui commence, le travail, un bel arbre.... etc... mais le plus fabuleux, c'est que tout cela est contagieux !! 

Sans le remarquer, les australiens sont des inconditionnels de la méthode coué : je vais bien - tout va bien !! Et ils ne s'en portent pas plus mal... et nous non plus.
Il y a peut-être des limites à ce comportement mais pour l'instant, on ne voit pas.

Ce qui nous apprécions à Brisbane : 
- le temps : en plus d'1 mois nous n'avons eu qu'1/2 journée de pluie
- prendre de bâteau pour traverser la rivière pour joindre le centre-ville
- les bordures de la rivière aménagées pour les vélos et piétons sur plusieurs kilomètres : belles ballades 
- équipements gratuits mis à disposition de tout le monde : barbecues collectifs dans les parcs parfaitement entretenus, stations de réparations de vélos ferry qui serpente la rivière (long mais sympa)
- la propreté partout
- la sunshine coast à 1h de train
- LES CAFES !!

Et nous n'avons pas tout vu !!...

Tous les articles (0)

Album photos du trip Brisbane (230)

La carte du trip

04/08/2012 - 09/08/2012 | Thaïlande | 0 article Flux RSS | 58 photos Flux RSS

BANGKOK

TIK RONALD ET DAMIEN

Non mécontents de quitter Ayutthaya, nous prenons le bus pour aller à Bangkok. Le bus est local, on se demande si il va tenir la route : 3 heures de pures sensations !!


Dans la capitale, il ne faut pas hésiter à prendre le Taxi Meter, beaucoup plus confortable qu'un tuk-tuk et surtout moins cher car la course est calculée à la distance parcourrue avec un compteur et non à la négo (tête du client) c'est donc par ce biais plus avantageux que nous trouvons notre guesthouse, recommandée par le routard.

Quand on arrive, bonne surprise, tout est propre, les murs des couloirs sont ornés de bons plans et de recommandations d'autres voyageurs passés par là. Un français a même écrit en gros sur un mur :
"Mon prénom est Pierre, j'ai passé 3jours en prison car j'ai voulu acheter de la Marijuana à Bangkok. Ne faites pas la même erreur. Ne soyez pas stupides. C'était 3 jours de trop pour moi, la liberté n'a pas de prix"... 
Des cartes d'hôtels sont aussi accrochées au mur, certains recommandés, d'autres à éviter !
Les petits dèj aux fruits fais sont extraordinaires ! et les thaïs qui tiennent la guesthouse plus qu'adorables.
Nous sommes dans le quartier Tewet, super !! animé et pas craignosse.

Nous avons visité le Chatuchak Market, un des plus grands marchés du monde, et pour preuve : on s'est perdus ! c'est immense et on trouve de tout : vêtements, souvenirs, artisanat, art, animaux à vendre....... Pour y aller, nous avons pris le Skytrain, métro aérien de BKK qui est impressionnat car on a l'impression de voler. On découvre la ville d'une autre façon.

Nous ne ferons quasiment pas de visites touristiques cette fois-ci dans la capitale Thaïe. Ayant déjà visité les principaux temples en 2010, nous nous sommes concentrés sur d'autres choses mais on vous a mis quelques photos qui remontent à 2 ans...

Nous avons plus que bâclé organisation de notre arrivée en Australie donc a BKK, nous avons passé beaucoup de temps sur l'ordi et dans les guides pour trouver un endroit correct et pas cher (aïe !!) et autres infos importantes mais ça, on en parlera plus tard...

A deux pas de la Guesthouse, se trouve un petit resto qui surplombe la Chao Phraya River, fleuve de BKK. A la carte, serpent, poisson chat (catfish) et autres régals pour les papilles. Nous resterons soft histoire d'arriver dans "de bonnes conditions" en Australie... du ponton où nous mangeons, nous pouvons admirer le pont RAMA XIII, magnifique !! et juste à nos pieds, un pêcheur de seiche dans sa petite barque. Les gros poissons chats mouchent à la surface, ils sont énormes !! 

A BKK se trouve le royaume du shopping, l'endroit où tous les serial shoppeur perdraient la tête et le porte monnaie et tout cela juste réuni en juste 3 lettres :    M . B . K    aaaahhhhh le MBK Center !! 7 étages de pure folie ! on peut y passer la journée et une partie de la nuit sans s'en appercevoir. vertigineux !

Nous sommes également allés a Kaosan Road, réputé pour être la rue la plus commercante de BKK mais déception : nous avons trouvé une rue bondée de touristes, de pikpokets, et le tout pas joyeux saupoudré de ping-pong show... on passe notre chemin.

La fin approche mais nous ne sommes pas mécontents de partir de la Thaïlande. Ce fût un mois de richesses pour nos esprits ! Et puis, nous ne rentrons pas, la fin d'une aventure appelle le début d'une autre : AUSTRALIE NOUS VOILA...

Tous les articles (0)

Album photos du trip BANGKOK (58)

La carte du trip

02/08/2012 - 04/08/2012 | Thaïlande | 0 article Flux RSS | 47 photos Flux RSS

Ayutthaya

Ayutthaya

Au bout de 6 heures, le bus s’arrête au bord de l’autoroute. Nous pensons que c’est pour prendre des gens en chemin car oui, le bus s’arrête sur l’autoroute alors qu’il est à 120 km/h pour prendre de nouveaux voyageurs ! sportif.

Nous nous rendons compte qu’en fait, c’est l’arrêt pour Ayutthaya. Nous n’irons pas jusqu’à la station de bus de la ville car « ce n’est pas pratique pour le chauffeur qui continuera la route jusqu’à Bangkok ». Une fois sur le bord de la route, on regarde autour de nous : pas grand chose. Il y a un arrêt de bus mais pas de bus à venir. Un gars en pick-up nous demande 250 Baths pour faire le taxi et nous amener à la GuestHouse. Avons-nous le choix ?!... 

Une fois arrivés, soucis à la Guesthouse, la chambre réservée a été louée à quelqu’un d’autre (ahh l’organisation thaïe… tout un poème !) Pour ne pas perdre la face, le gérant nous amène dans une autre chambre : miteuse avec des puces sur le lit, d’énormes tâches sur le matelas, des bêtes sur les murs et on ne vous raconte même pas la salle de bains… On négocie pour avoir une autre chambre le lendemain et allons à la recherche d’un autre endroit où dormir pour cette nuit. Mais tout est bondé de monde. 

Au détour d’une rue, une vieille thaïe comprend ce qu’on cherche et nous fait signe de la suivre. Elle loue en fait des chambres dans une espèce d’immeuble. Pour y accéder, elle nous fait rentrer par une boutique où on ne comprend pas ce qui se vend, nous fait passer par un couloir avec des filles qui végètent et nous arrivons dans ce qui semblait être une ancienne salle de resto poussiéreuse. Les chambres sont en haut et ont l’air clean, la salle de bain est propre et en plus, il y a la télé ! Nous hésitons entre un taudis et un potentiel bordel… Finalement, on prend la chambre et nous sommes rassurés de voir qu’une fois la nuit passée, rien ne nous a paru glauque.

Le lendemain, nous allons nous promener. Ayutthaya nous a montré une autre facette de la Thaïlande : pas de charme, plus que sale avec une odeur pestilentielle ambiante, des gens crégnosses et pas sympas. Et en plus, la vie est plus chère qu’ailleurs dans le pays.

Nous allons visiter les vestiges de ce qui fut la Capitale du Siam en 1350. Les sites nous ont impressionnés car en comparant avec ce que nous avons vu à Sukhothaï, les statuts sont plus primaires, taillées sans les détails. On a vraiment l’impression de remonter dans le temps et cela donne envie de voir à quoi tout l’ensemble ressemblait à l’époque.

Le soir, nous rentrons à la Guesthouse d’origine en espérant du confort et nous trouvons une vraie chambre. Pas mécontents, nous passons la soirée et au moment de se coucher, ça gratte. On cherche l’origine du bruit, cela vient du lit… c’est un gros rat. 1h30 du mat’, le gardien de nuit nous suit sans savoir pourquoi, pour lui expliquer : merci google traduction ! Le rat est en fait coincé dans la tête de lit en bois encstrée dans le mur… Bref, on aura pas eu de chance dans cet endroit !

Nous partons le lendemain sans trainer !! Nous comprenons pourquoi beaucoup de gens font cette étape en une seule journée. On a voulu prendre le temps, on en a finalement perdu.

Tous les articles (0)

Album photos du trip Ayutthaya (47)

La carte du trip

30/07/2012 - 02/08/2012 | Thaïlande | 0 article Flux RSS | 89 photos Flux RSS

Sukhothaï

Parc historique Sukhothaï

Sukhothaï

Nous resterons 3 jours à Sukhothaï. 

La Guesthouse où nous logeons est sommaire mais pas mal (300Baths la nuit : 6 €) Nous rencontrons 2 suissesses de Lausanne, Barbara et Irina avec qui nous avons un bon contact. Le soir, on se retrouve pour aller manger dans un resto indiqué sur le Routard. Nous sommes tous les 4 assis à une table où se trouve déjà un couple de français avec leur petite fille (Mèl, Guillaume et Constance) ce sont des musiciens. Lui pianiste de Jazz et elle chanteuse Lyrique dans un des plus grands cœurs de France. Nous passons un bon moment et nous donnons rdv pour le lendemain soir.

Le Matin, nous décidons d’aller visiter les vestiges dans Old Sukhothaï, site classé UNESCO.  Sukhothaï fut la première capitale du Siam (fondée en 1238), nous entrons donc dans ce parc chargé d’histoire à vélo et passons de temple en temples dont les ruines sont impeccablement conservées et entretenues. Il règne une ambiance zen dans cet endroit. Parmi les ruines, des petits étangs avec des lotus qui s’étirent hors de l’eau, les poissons mouchent à la surface, le tout avec un fond de musique Thaïe traditionnelle. Nous prenons le temps de regarder ce qui nous entoure, de se ressourcer. De plus, le fait que la circulation à l’intérieur du site se fasse en 2 roues, c’est calme et on respire. Il fait couvert mais on sent que le soleil tape quand même à travers la couche nuageuse. Au moment d’une pause au bord d’un lac, nous remarquons un homme habillé de la tête aux pieds et portant un chapeau, immergé et longeant la bordure du point d’eau avec un seau, il pêche à la main des escargots d’eau douce qui sont énormes !! On ne sait pas s’ils les mangent mais il y a de la matière…

Nous allons nous faire masser au café du coin, et oui, ici tout le monde est polyvalent. Belle rencontre avec Kao, la jeune patronne du bar qui a couru pour nous dire au revoir quand elle nous a vu passer avec le bus.

Nous partons de Sukhothaï la tête remplie de belles images, ressourcés et apaisés. Prochaine étape, Ayutthaya : 6 heures de bus gouvernemental -> youhou !!

Tous les articles (0)

Album photos du trip Sukhothaï (89)

La carte du trip

24/07/2012 - 30/07/2012 | Thaïlande | 0 article Flux RSS | 228 photos Flux RSS

Chiang Mai

Doi Suthep

Nous quittons la chaleur très humide de Khao Lak pour prendre l'avion direction Chiang Mai dans le nord du pays.


Nous volons avec Airasia, tout se passe bien, mais à l'arrivée : la pluie 
A l'aéroport, un taxi négocié gratuitement la veille avec la guesthouse, sur le panneau : "Danein Simien" voilà le résultat quand on épèle en anglais un nom français à une thaie : lol
Notre guesthouse est pas mal placée, pas loin du carré de Chiang Mai (centre). La chambre est très simple, avec juste ce qu'il faut. On ne pouvait pas en attendre plus avec un tarif de 490 THB par nuit (12 €) Petit charme quand même, les murs sont recouverts de bambous tréssés.
Bref, durant notre semaine a Chiang Mai, nous allons à la découverte de beaux temples (+ de 350 dans la ville !) le must étant le Doi Suthep.
Durant une balade, nous faisons la connaissance de Mé, une thaie qui parle un très bon anglais, elle nous donne plein de bon tuyaux, nous marque sur la carte les endroits à ne pas manquer. Nous qui voulions prendre des cours de cuisine thaie pendant ce séjour, elle nous recommande d'aller dans un ferme bio à la sortie de Chiang Mai, ce que nous avons fait, pour seulement 40 € à 2, le transport est inclus et nous cuisinerons 6 plats dans la journée... yumi !

Mé nous a également donné RDV un soir dans un temple au coeur de la ville. Nous n'avons pas trop compris pourquoi mais apparemment, ça avait l'air exceptionnel. Nous sommes arrivés a 18 H comme convenu et elle nous attendant de pied ferme. Dans le temple, un moine était au micro et récitait des prières : TRANSCENDANT ! 
Mé nous a expliqué que cela nous apporterait bonheur, prospérité et que c'était "good for honeymoon !" une beau moment de zenitude dans cette ville agitée.

Chiang Mai la polluée où les français sont largements présents à tous les coins de rues détiens aussi de beaux et grands marchés très fréquentés :

* le night bazaar -> tous les soirs de 18 H à 23 H, un enchainement sans fin de petits explosants qui vendent des souvenirs (boîtes savon en fleurs, habits, chaussures, montres, lunettes, sarongs, pashminas...) il y en a pour tous les goûts. A noter que nous n'avons pas vu, comme à phuket, des souvenirs ciblés pour le pèlerin lubrique. Bonne animation, quantité de restos.

* le Warorot Market -> Le + typique ! pas beaucoup de touristes, quasiment que des thais qui font leurs courses de la semaine. Ici, il ne faut pas avoir l'estomac fragile car les bougies et encens vendues pour les prières cotoient les stands de crevette et calamars séchés : un régal ! on trouve de tout au warorot : des épices, des fruits, de la viande étalée à même la planche en bois (festin pour les mouches) et des bassines avec des trucs dedans : crabes, toutues, anguilles, têtes de poissons... tout cela à l'air peu ragoutant et si on voyait cela en France, ce serait la fuite !
Mais ici, tout n'est que charme et découverte. On s'ouvre aux choses, c'est ça le but de notre voyage.

Grand moment : le Doi Suthep. Temple magnifique sur les hauteurs de Chaiang Mai. Nous avons négocié avec un Songthaews (minibus/taxi local) l'aller-retour pour 400 THB. Sur la route, ça tourne ! grand moment de mal de coeur mais cela vaut le coup car le site est magnifique. 
Seul petit point négatif : beaucoup de gens mais cela se comprend, si c'était moche, il n'y aurait personne !!
Nous avons accroché notre petite cloche porte bonheur sur un des murs du doi suthep. ces petites cloches sont pendues aux corniches et dès qu'elles sonnent au gré du vent, cela nous porte bonheur et réalise le voeux que l'on a inscrit dessus - religion de symbols... mais tous positifs, cela fait du bien dans ce monde de brutes.

A noter : il y a des bonzesses dans le Doi Suthep (pas des Gonzesses, des BONZesses ahah...) elles sont toutes vêtues de blanc. 
Pour la petite histoire, les bonzesses ne se trouvent pas partout comme les moines dont elles sont dailleurs dépendantes. Elles ne peuvent pas demander des offrandes pour manger ou autre, ce sont les moines qui s'occupent de leur fournir le nécessaire, comme quoi, dans chaque religion la position de la femme laisse à désirer...
Cela se ressent également dans les rues, les femmes, filles, jeunes filles n'ont pas le même rapport avec leurs corps que les européennes, au-delà du fait que beaucoup se vendent et se font entretenir par des des hommes seuls (et on comprend pourquoi...), on voit en thaïlande que la sexualité n'est pas du tout abordée de la même façon.

Nous avons pu faire plein d’activités sympas, nous ne nous sommes pas ennuyés un instant. L’avant dernier jour, nous avons négociés avec un tuk-tuk pour qu’il nous amène hors de la ville pour visiter :

-       Ferme de papillons et orchidées :

Des fleurs magnifiques et de toutes les couleurs. Même si l’orchidée à la réputation de ne pas avoir de parfum, certaines en avait un subtil. Pour les papillons, on repassera… le seul insecte pris en photo est une libellule.

-       Tiger Kingdom :

Complexe touristique qui offre aux visiteurs la possibilité d’approcher des tigres de près. Nous étions réticents à faire cette visite car cet endroit est très critiqué sur internet. Mais nous avons décidé de nous faire notre propre opinion. Tout d’abord, il faut choisir les tigres que l’on veut approcher : petit, moyens ou gros. Nous avons choisi les petits et les gros. Nous nous sommes lavé les mains avant de rentrer dans l’enclos et nous avons pu approcher les baby tigers. Très joueurs, ils ne mettent pas les griffes et savent qu’ils ne doivent pas mordre. Pour leur indiquer un ordre, les dresseurs tapotent avec un bâton sur une surface et ça marche, le tigre comprend. On a pu voir que dès leur plus jeune âge les tigres sont au contact des hommes, ce qui explique qu’une fois adultes, ils ne bronchent pas. Justement, nous sommes ensuite allés voir les GROS, et là c’est impressionnant ! Le dresseur nous fait s’allonger contre lui, caresser le ventre. Nous n’avons quand même pas pu toucher la partie avant de l’animal, mais ce n’est pas grave, on tient à nos doigts…

La polémique faite sur la toile concerne le fait que les tigres sont drogués dans ce genre d’endroit. Nous avons pu nous faire notre propre idée et nous pensons que les tigres sont en bonne santé. Un félin a une activité nocturne assez intense et dort 18 h par jour. De plus, habitués aux hommes, cela ne leur fait ni chaud ni froid d’avoir de la visite. Nous trouvons par contre que la limite se trouve dans le fait que l’animal soit enfermé toute la journée à la merci des visiteurs. Mais n’est-ce pas malheureusement comme dans tous les zoos ?

 

-       Village ethnique des Karen : femmes girafes

Là aussi, nous y sommes allés pour nous faire notre idée. Bilan, on est contents de l’avoir vu mais une fois suffit. Cette tribu est issue de Birmanie mais à force de répressions et de conflits politiques, la Thaïlande s’est vu accueillir des Karens. Après avoir visité un village, nous pensons que les membres de ces ethnies sont parquées dans des villages isolés et parfois reconstitués pour les touristes pour faire plus d’argent. Nous ne nous sommes pas du tout sentis à l’aise durant la visite, nous étions seuls avec juste le bruit de la jungle à l’entour. Il est clair que les femmes Karen sont impressionnantes avec leurs longs cous. Les jambes et bras aussi sont étirés sous les coudes et genoux avec des anneaux (alliage d’argent, de laiton et d’or). Peu de sourires pour une simple rencontre mais beaucoup d’insistance pour acheter au prix fort des souvenirs soit disant fait main mais que l’on trouve dans tous les supermarchés de Chiang Maï. 

Le dernier jour, nous avons pris des cours de cuisine à la ferme.

Un bus est venu nous chercher pour nous amener au marché, là, notre chef de la journée nous a fait découvrir les produits de base de la cuisine Thaï. Puis après 20 min de route, nous arrivons dans une ferme sympa avec potager, marre aux canard et grande véranda où se trouvent les postes de cuisson.

Nous avons cuisiné :

-       Poulet aux noix de cajoux

-       Spring rolls

-       Salade de Papaye verte

-       Curry rouge, vert, Panang et Massaman

-       Soupes coconut milk et TomYum

-       Bananes frites

-       Mango Sticky rice

 

Et nous voilà à la fin de notre semaine à Chiang Maï. Nous avons adoré cette ville qui nous a permis de découvrir une autre facette de la Thaïlande et plein de nouvelles choses. Nous repartons émerveillés pour 6 heures de Bus vers Sukhothaï.

Tous les articles (0)

Album photos du trip Chiang Mai (228)

La carte du trip

09/07/2012 - 24/07/2012 | Thaïlande | 0 article Flux RSS | 91 photos Flux RSS

Khao Lak

Top départ de notre périple, nous voici à Khao Lak, situé au sud de la Thaïlande, dans un bel hôtel 4* : le Laguna Resort

Nous avions réservé cet hôtel au mois de Mai sur le site voyageprivé.com, une affaire comme il y en a peu !!
Une chose est certaine, on se fait vite au luxe ! Nous avons notre petit bungalow sur pilotis, la végétation de l'hôtel est luxuriante. La mer est à deux pas et des petits dèj avec un chef (Dom) qui vous fait tout ce que vous lui demandez, du pain perdu, omelettes, et sympa en plus !!
Nous étions donc en 1/2 pension mais avons changé le repas du soir contre celui du midi, cela nous permettait de faire piscine et plage le matin et partir en scooter (loué) pour se balader dans l'après-midi et profiter de la vie nocturne.
Khao Lak fut la ville la plus dévastée par le tsunami du 26 décembre 2004. Contrairement à Phuket où tout n'est que béton, il a apparemment été très difficile pour les habitants de Khao Lak de tout reconstruire après la catastrophe. La "ville" est en fait une succession de commerces, paillotes... de part et d'autre de la route principale (R4). Pas de petits dédales de rues, de centre ville. Un grand marché animé le samedi et lundi.
Nous avons donc pris le temps de nous ressourcer et de nous balader en scoot', vers des petits temples, d'autres plages et des cascades. 
Pendant 15 jours, nous avons aussi été à la découverte de tous les bouibouis aux alentours. Et il y en a !! + ou - propres, + ou - chers et comme dit Damien : "+ ou - blatte". Il est clair qu'il ne faut pas regarder dans les coins, ni ailleurs... enjoy !! 
Mais on a toujours eu un bon accueil, après avoir expliqué qu'on venait manger car les Thaïs nous pensaient perdus ! Nous avons bien mangé et pour pas cher (1>3 € par tête), jamais malades. 
Le sourire et le service étaient parfois meilleurs que dans des resto plus "côtés" pour les touristes ^^
Nous avons apprécié cette première étape de notre honeymoon qui nous a permis de nous retrouver tranquilles, en phase et ressourcés.

Tous les articles (0)

Album photos du trip Khao Lak (91)

La carte du trip

Mises à jour
  • Dernière connexion : 14/07/2014
  • Dernières photos ajoutées
Contenus les mieux notés
  • Photos les mieux notées
Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Mes derniers commentaires reçus
  • Par sur cours de cuisine à la ferme

    Moi j'en connais deux qui vont me préparer des supers plats maintenant. Poulet noix de cajou??? C'est sucré salé, mou et croquant??? Allez raconter nous, ça me donne envie rien que la photo ;)

Mes derniers commentaires envoyés
Zoom sur ...

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil